Conseil communal du 28 mars 2013

Interpellations au conseil communal du 28 mars 2013

Publié le dimanche 28 avril 2013

Utilisation communale des pesticides

Du 20 au 30 mars 2013 se déroulent plusieurs actions de sensibilisation dans le cadre de la semaine sans pesticide. A Auderghem, le comité de quartier Pinoy participe notamment à cette campagne de sensibilisation. Un projet de Programme bruxellois de réduction des pesticides a été approuvé par le gouvernement bruxellois le 15 novembre 2012. Ce document est actuellement soumis à une consultation publique. L’objectif poursuivi par ce programme est de réduire les risques pour la santé et l’environnement liés à l’utilisation de produits phytosanitaires, notamment en réduisant le recours à ces produits sur le territoire régional et en privilégiant des techniques alternatives, et ce, tant au niveau des gestionnaires d’espaces publics que des particuliers. Le groupe ECOLO-GROEN demande donc au Collège :

  • Est-ce que la commune a mis en place une politique de réduction de l’usage des pesticides, en particulier, dans le cadre de la conception et de la gestion des espaces verts ?
  • Quelles sont les mesures mises en place pour réduire les risques pour les travailleurs et pour la population lorsque des pesticides sont utilisés dans les espaces publics de la commune ?
  • Quels sont les freins principaux existant à la réduction de l’usage des pesticides par la commune ? Est-ce que la commune tient un registre des traitements appliqués dans les espaces publics ?

Soutien régional aux actions de mobilité

La mobilité conditionne directement la qualité de nos vies. Elle structure l’espace et l’aménagement urbain, elle a un impact sur la qualité de l’environnement, elle conditionne notre accès à l’ensemble des fonctions et à l’exercice de toutes les activités. La politique de mobilité se révèle donc fondamentale. De très nombreux acteurs sont concernés par sa mise en oeuvre dont notamment les Communes. Adopté le 9 septembre 2010 par le Gouvernement régional, le Plan IRIS 2 vise à améliorer l’accessibilité de la Capitale par tous les modes, en particulier par les modes actifs (marche et vélo) et les transports publics. Une capitale rendue plus accessible est non seulement le gage d’un dynamisme économique et social, mais aussi celui d’une qualité de vie supérieure pour les habitants de la Région. L’objectif global d’IRIS 2 est de réduire le trafic automobile de 20% d’ici 2018 par rapport à 2001. Le renforcement de la collaboration entre Communes et Région est un gage de réussite pour rencontrer l’objectif du Plan IRIS 2. C’est pourquoi une série de mécanismes de soutien ont été élaborés par la Région à l’attention des Communes afin de les stimuler à oeuvrer dans le sens d’une mobilité toujours plus durable. La Région soutient les Communes et les actions qu’elles entreprennent pour mettre en oeuvre leur propre politique de mobilité. Ce soutien se décline sous forme de subsides, de cofinancements ou de services. La collaboration Commune-Région qui en résulte est au bénéfice de tous : la Commune, ses habitants, ses usagers et la cohérence de la politique de mobilité sur le territoire régional.

Le groupe ECOLO-GROEN demande au Collège :

  • Le collège a-t’il l’intention de souscrire à l’une ou l’autre action proposée et financée par la région ?
  • Si oui, lequelles, dans quels délais et avec quels moyens
  • Si, non, pourquoi avoir inscrit des objectifs ambitieux de développement de mobilité douce dans le PCM et dans le programme de la LB.
  • Le plan communal de mobilité semble figé depuis sa parution, il y a deux ans. Comment envisagez-vous de le faire vivre et évoluer ?

Retrouvez l’entièreté des interpellations du groupe ECOLO-GROEN ainsi que les réponses de la majorité dans la rubrique "Législature 2012-2018".